Histoire et chronologie du Colisée

Type d’édifice et les caractéristiques architecturales

Le Colisée de Rome, architecture

Le Colisée est situé entre les collines de Celio, Esquilin et Palatin, dans le croisement des différentes voies actuelles de San Giovanni in Laterano, Claudia, San Gregorio, Domus Aurea, Labicana et Fori Imperiali. Le Colisée était le plus grand édifice construit par Rome, il l’a été considéré depuis la Renaissance un modèle architectural mais aussi comme une œuvre d’art à part entière.

Ses 80 entrées numérotées permettaient l’accès à 50.000 spectateurs dans la cavea. En 1980, il a été déclaré Patrimoine Culturelle de l’Humanité par l’Unesco et le 7 juillet 2007 il a été reconnu comme l’une des merveilles du monde antique.


Structure de l’Amphithéâtre Flavien

Le périmètre du Colisée se présente sous la forme d’une grande éclipse dont le grand axe mesure 188 m et le plus petit 156 m, en offrant un périmètre extérieur de 527 m. Sa hauteur est de 48 m.

La façade courbe s’élève de trois étages avec 80 arcs en plein cintre sur des piliers avec des demi-colonnes adossées : dans l’arcature inférieur, les colonnes étaient de l’ordre dorique-toscan ; dans la deuxième, de l’ordre ionique et ensuite de l’ordre corinthien. À l’époque de Domitien ou Titus Flavius Domitianus, un quatrième étage a été ajouté, sans arc et avec des pilastres plats. Dans cette partie de l’amphithéâtre se trouvait une grande corniche qui était recouvert avec un vélarium, une sorte de toile qui ombrageait les spectateurs.

Le fait de la disposition d’un lac artificiel, l’Amphithéâtre Flavien a pu permette d’abriter en- dessous un labyrinthe de couloirs et des chambres souterraines dans lesquelles se trouvaient les coulisses, cintres, machineries et les infirmeries pour recevoir les blessés. Au-dessus de ce labyrinthe, se déroulaient tous les combats sur un plancher en bois recouvert de sable.

L’empereur et les classes les plus riches étaient situés dans la tribune nord de l’amphithéâtre ; le reste des spectateurs occupaient un siège dans chacune des trois parties de la cavea, en fonction de leur statut social. Le gradin divisé en plusieurs niveaux pouvait être accédé par des escaliers, des vomitoires et des couloirs en briques formant des corridors voûtés, à travers lesquels étaient distribués des arcs de renfort, une technique de construction qui était une véritable référence non seulement à l’époque romaine mais aussi durant l’époque du Moyen-âge.

Finalement, le quatrième étage était réservé pour les classes défavorisées, le maenianum ligneum, construit en bois il était souvent exposé aux incendies.


Évaluez cet article

Vous pouvez noter de 1 à 5

Average 0 / 5. 0